beer time

BEER TIME EN ISÈRE ! #15

Tous à vos chopes ! L’Oktoberfest, traditionnelle fête de la bière allemande, se déroulera du 17 septembre au 03 octobre. Pour l’occasion, Glouglou est allé faire un petit tour en Savoie à la découverte de la micro-brasserie Goodwin. Et La Kolok nous fait découvrir une sélection bière pour bien s’équiper à la rentrée !

Tea time à 17h accompagné de quelques biscuits ? Très peu pour Christopher Goodwin « Chris », fondateur de la brasserie du
même nom ! Déjà propriétaire d’un bar restaurant aux 2 Alpes, ce « british » jovial et passionné était à la recherche des caractéristiques
bien typiques des bières de son île. Des techniques de brassage spécifiques sont à l’origine de leur caractère britannique bien trempé et ne permettent pas de les transporter en conservant leurs qualités.

beer time

Qu’à cela ne tienne, puisque « sa » bière ne vient pas à lui, notre homme ira à la bière ! C’est ainsi qu’il décide en 2015 de se lancer dans l’aventure et de créer sa propre micro-brasserie. Il constitue alors sa fine équipe avec Seb, ancien cuistot dans son restaurant, amateur de bière et ancien adepte du « homebrewed », fabrication de bière à la maison.

Dan, qui a passé 4 ans à la direction du restaurant de Chris, rejoint également l’aventure. Après une formation de quelques mois dans une micro-brasserie anglaise visant à parfaire leur technique et gagner en expérience, les trois compères réceptionnent le matériel directement « from England » en décembre et commencent immédiatement à brasser. L’objectif : poser leur première pinte de bière sur le zinc pour le nouvel an. Objectif réussi, Happy New Year, l’aventure peut commencer !

Aujourd’hui, quatre bières différentes sont produites sur place : une IPA, une Pale Ale, une Wheat Beer et une Dark Ale. Elles sont brassées selon les techniques anglaises mais ont subi quelques modifications par rapport à la version originale appréciée par Chris, afin de convenir davantage à nos palais frenchy, peu habitués à l’amertume typique des bières anglaises ! La gamme va être étoffée avec l’arrivée imminente d’une Pilsner et d’une double IPA. Voisine de l’entrepôt de Capponi, la micro-brasserie Goodwin a mis en place avec Rhône Alpes Distribution un partenariat pour la diffusion de ses bières, très tendances et de plus en plus recherchées et appréciées des amateurs. Elles sont disponibles en bouteilles de 33cl, 50cl et en fûts.

beer time

Dans une première cuve, dite HLT (Hot Liquor Tank), on chauffe 1300L d’eau à plus ou moins 75°C. Cela correspondra à environ 900L de bière.

Le liquide est transféré dans une deuxième cuve appelée Mashtun dans laquelle on ajoute le malt concassé. Les malts proviennent
directement d’Angleterre, comme par exemple le Maris Otter, le plus connu, utilisé pour la Pale Ale et la IPA. Un système d’arrosage permet de rincer les grains qui resteront dans cette cuve durant environ une heure et de libérer le sucre. Le malt est ensuite récupéré et fourni à un agriculteur pour l’alimentation des bêtes.

Une troisième cuve, le Copper, va accueillir le liquide issu du Mashtun. La température est élevée jusqu’à ébullition et on ajoute une première fois du houblon qui va produire un effet dit « bittering » et donner l’amertume à la bière. Durant une heure, l’ébullition est maintenue puis on ajoute à nouveau du houblon (un seul ou un mélange) dit « Aroma Hops » qui donnera les différents arômes de la bière. Un système d’échangeur de chaleur permet d’abaisser très rapidement la température de la future bière à 20°C environ.

La préparation est transférée dans une dernière cuve où l’on ajoute de la levure. Elle y restera environ une semaine, entre 20°C et 25°C. Ensuite, deux techniques différentes sont réalisées si la bière est destinée à être mise en fût ou en bouteille.

Pour la mise en fût, on transfère la bière à 2°C dans le « Brite Tank », où sera progressivement ajouté du CO2. Une fois la bière versée dans les fûts, ces derniers sont placés au frais afin de bloquer la fermentation. Concernant la mise en bouteille, après la semaine de fermentation, on transfère la bière dans une nouvelle cuve où sont ajoutés de la levure et du sucre. Après la mise en bouteille, commence une deuxième fermentation.

Article précédent Article suivant

Vous pourriez également aimer ceci