You are currently viewing EURO 2016 : GLOUPSONS LES CRAMPONS ! #13

EURO 2016 : GLOUPSONS LES CRAMPONS ! #13

L’un continue encore et toujours à taper dans le ballon rond, l’autre apprécie dans les salles obscures… Glou Glou a fait se rencontrer Sidney Govou et Franck Chapon autour d’une dégustation de bon vin à ICEO. L’occasion de partager sur leur passion commune du football, de la bonne bouffe et bien sûr… de l’Euro !

membres staff euro 2016

De gauche à droite : Frank Chapon, Vincent Colatosti, Fiorello Colatosti, Sidney Govou, Michaël Carrillo, David Catarinetti.

Sidney, après votre belle carrière sportive et Franck, ancien joueur amateur, racontez-nous la place qu’occupe aujourd’hui le football dans vos vies.

Sidney Govou : Moi ça occupe quasiment toutes mes journées ! Je suis en train de poursuivre ma formation d’entraîneur en passant mon DES niveau II au mois de juin, dans ce cadre entrainement les moins de 15 ans de l’OL (U15). Ils ont d’ailleurs récemment gagné le Tournoi International de Neuville et sont pour l’instant premiers de
leur championnat ! Je travaille également à Canal + en tant que spécialiste. Et de façon plus ludique, je joue encore un peu au club de Limonest.

Franck Chapon : Alors moi ça me prend un peu moins de temps que Sidney ! J’ai pris la présidence d’un club de foot cette année et ça me prend tout mon temps libre ! Là, je reviens d’Allemagne avec les U13. Nous avons fait un jumelage avec une ville là-bas et nous sommes partis à leur rencontre. Mes enfants jouent également donc j’ai plaisir à aller les voir. J’ai été joueur de foot, en centre de formation amateur, d’où ma passion pour ce sport. Vous entraînez tous les deux des jeunes.

En quoi est-ce important pour vous de transmettre cette passion ?

SG : Je me voyais mal entraîner au basket, je ne suis pas assez fort (rires). Je voulais passer mes diplômes avec mon club fondateur qu’est l’OL et j’ai préféré travailler avec les jeunes. C’est un âge où ils apprennent beaucoup, où ils apprennent vite… Ils sont encore à l’écoute et impressionnés par l’adulte. Et comme je suis en train de passer mes diplômes, cela me permet d’avoir une réelle transmission.

FC : Moi je ne les entraîne pas car je suis Président, chacun sa place ! En revanche, ce qui est intéressant
avec les jeunes c’est que l’on peut leur inculquer autre chose que du foot : les valeurs du collectif, être bien éduqué, bien se comporter sur un terrain… C’est intéressant car comme le disait Sidney, ils sont encore à l’écoute. Le sport collectif, et notamment le foot, a un vrai parallèle avec la vie professionnelle. Si on peut leur inculquer l’effort
pour les autres, c’est déjà pas mal. Passons à la partie dégustation des vins sélectionnés pour Glou Glou !

Vous êtes amateurs de vin tous les deux ?

FC : Un grand oui ! Avec une préférence pour la Vallée du Rhône. Plutôt le rouge, même s’il y a bien sûr de très bons blancs.

SG : Moi aussi je suis un amateur, sans pour autant être un grand connaisseur. À une époque, j’ai même possédé des vignes autour de Bordeaux !

Un bon repas avec un bon vin, c’est quoi pour vous ?

FC : Sans aucun doute une bonne côte de boeuf saignante avec un bon Côte Rôtie ! Mais je suis de ceux qui boivent sans connaître les noms ! En revanche, mon palais, lui, s’en souvient.

SG : Moi je mange de tout. Mais plutôt une bonne viande avec un Cornas. J’aime bien ce genre de vin. Côté vins européens, j’aime bien les vins italiens.

A propos d’Europe, parlons de l’Euro 2016. Que pensez-vous de la sélection française ?

FC : Je vais être un peu chauvin, mais pour moi il manque des lyonnais ! J’aurais bien aimé voir Umtiti! Il a quand même fait une super deuxième partie de saison. J’aurai également bien vu Lacazette, qui a déjà goûté à l’Équipe de France.

SG : Cette liste est fidèle à Deschamps ! Il n’allait pas révolutionner l’histoire, elle est fidèle à son style. Il s’appuie sur
des hommes qu’il connaît, en qui il a 100% confiance. Le seul qui est vraiment nouveau c’est Payet. C’est une sélection à l’image du coach et je ne suis pas étonné de la liste qu’il a sortie. Après chacun a une opinion différente et voudrait changer un nom mais je crois qu’il faut lui faire confiance. Pour être honnête si je ne devais ajouter qu’un nom, ça serait Ben Arfa !

Vous avez hâte que la compétition commence ?

SG : Je vais surtout beaucoup travailler ! Surement même plus que lorsque j’étais joueur ! Mais vivement que ça commence, surtout pour le côté « vie », tout ce qu’il va se passer autour, la France va vivre à l’heure de l’Euro et j’ai envie de voir ce que va donner l’équipe.

FC : En tant que spectateur, j’ai hâte d’aller voir les matchs au Parc OL ! En tant que français, j’ai hâte de
voir ce que va donner notre équipe ! Et en tant qu’amoureux du foot, je me réjouis de vivre ma 3ème compétition officielle en France. J’ai vécu l’Euro à l’époque de Platini, la Coupe du Monde en 1998 et maintenant l’Euro !

Vos pronostics pour l’Euro ?

SG : Dur à dire car en fonction des groupes, tout n’est pas possible. Honnêtement c’est le genre de compétition, comme la Ligue des Champions, où il est quasiment impossible de faire un bon pronostic. Surtout que, pour moi,
l’Euro est encore plus difficile que la Coupe du Monde car le foot est plus centralisé en Europe, le niveau
est haut chez quasiment toutes les équipes. Et même s’ils ont changé le système avec 3 équipes qui peuvent passer les premières phases, le niveau reste relevé ! On peut donner des favoris quand même : l’Allemagne, l’Espagne, la
France.

FC : La Belgique également ! L’Italie n’est pas mal non plus !

SG : J’ai aussi envie de mettre une option sur l’Angleterre !

FC : Oui ils ont de supers jeunes !

SG : Très, très bonne équipe ! Ça peut être leur moment… !

Et si on devait tout de même donner une seule équipe gagnante :

Les deux : La France quand même ! Sur le papier on a une équipe pour gagner qui a fait une belle préparation !

sélection vins euro 2016