GLOUPS LIFE : CARNI-GLOUPS AVEC JEAN-BAPTISTE KILLIJIAN ! #11

Il est de ces rencontres qui vous donnent envie de rester attablé et d’écouter de belles histoires. Celle de Jean-Baptiste Killijian, 81 ans, charismatique propriétaire du mythique Carnegie Hall en est une. Glou Glou vous emmène découvrir l’histoire de ce lieu connu pour être l’un des spécialistes de la viande à Lyon.

JEAN-BAPTISTE KILLIJIAN

Après 23 années passées en tant que comptable au sein d’un abattoir de Lyon, Jean-Baptiste Killijian installe ses propres abattoirs en lieu et place de ce qui deviendra quelques années plus tard le Carnegie Hall. Ils desservent alors jusqu’à 400 restaurants de la région et  produisent plus d’une tonne de viande par jour.

L’idée lui vient alors d’ouvrir un restaurant pour proposer directement sa viande. Malgré les difficultés pour trouver des financements, Jean-Baptiste Killijian se lance et ouvre une petite structure de 50 couverts. En une semaine seulement, il passe à 100 couverts, puis 200, 300… Jusqu’au succès qu’on lui connaît aujourd’hui avec plus de 500 couverts par service ! En 1997, il s’installe également aux abattoirs de Corbas et passe rapidement de 11 à 300 couverts par service. Cette structure est aujourd’hui gérée par son fils, qui s’appelle lui aussi Jean-Baptiste. Sur l’année 2015, ce ne sont pas moins de 164 029 couverts qui ont été servis dans son restaurant à Lyon.

Ce succès, Jean-Baptiste Killijian le doit avant tout à son respect pour le client. « Rien n’est plus important que le client » nous annonce d’emblée l’homme, qui attache une attention toute particulière à soigner leur fidélité « quel que soit le montant de l’addition ». Les habitués comme les carnivores de passage sont tous traités avec intérêt, dans l’objectif premier de faire plaisir et de  proposer de bons produits.

JEAN-BAPTISTE KILLIJIAN

« La viande, c’est ici », et c’est le cœur de la réussite du restaurant. Jean-Baptiste connaît ses produits et reconnaît que la qualité de ce qui est proposé dans l’assiette vient d’une sélection rigoureuse des bêtes, d’une découpe réalisée sur place dans les règles de l’art et d’une maturation de 3 semaines minimum. S’il aime ses produits, Jean-Baptiste aime aussi ses fournisseurs. Il cite volontiers les vins français, « les meilleurs au monde », qu’il a à cœur de conseiller à ses clients, mais aussi les fromages de la Mère Richard ou encore André, notre commercial RAD « un client et un fournisseur fidèle ».

Tant dans la relation avec ses clients qu’avec ses fournisseurs, Jean-Baptiste Killijian fait primer la fidélité pour garantir des relations durables et de confiance. Quand on lui demande qu’elle est sa viande préférée, il n’hésite pas un instant et ne fait pas de jaloux « Toutes ! Et surtout bien bleues, presque crues ! » . Voilà qui fait mentir les discours anxiogènes sur la toxicité de la viande ! Quant à la retraite ? « Pas avant 19 ans » nous répond-il !

On lui souhaite de garder cette belle Gloups énergie !